Identité BOA

Rapports d'activités

le

ETATS FINANCIERS 2019 BOA-MALI

Malgré un contexte sécuritaire fragile, le Mali revient progressivement sur l’échiquier régional et continental avec une croissance de 5 %, tirée par les bonnes productions d’or et de coton. L’amélioration de la situation politique et sécuritaire devrait permettre de maintenir un taux de croissance de 4,9 % en 2020 et 2021.

BANK OF AFRICA - MALI (BOA-MALI) clôture son exercice social 2019 avec un Produit Net Bancaire (PNB) en hausse, tout en réalisant le maintien de ses fondamentaux.

Le total bilan est de 577 348 millions de F CFA contre 484 979 millions de F CFA un an plus tôt, soit une hausse de 19 %.

Les dépôts de la clientèle ont enregistré un léger recul de 2,4 %, pour s’afficher à 354 353 millions de F CFA à la fin de l’exercice 2019 contre 363 035 millions de F CFA à fin 2018.

Les créances nettes à la clientèle s’élèvent à 280 440 millions de F CFA à fin décembre 2019, contre 272 510 millions de F CFA à fin décembre 2018, en hausse de 2,9 %.

Le PNB s’est établi à 32 055 millions de F CFA à fin 2019 contre 29 726 millions de F CFA, soit une progression de 7,8 %.

Les différentes mesures prises pour réduire les charges d’exploitation ont porté leurs fruits et ont permis une amélioration du Résultat Brut d’Exploitation (RBE) de 46,6 %.

La conjoncture hésitante dans plusieurs secteurs a conduit à un accroissement des créances douteuses et litigieuses. L’effort de couverture des créances en souffrances, conformément à la règlementation en vigueur, s’est traduit par une dégradation du coût du risque avec un impact négatif sur le résultat net de l’exercice 2019 de -6 987 millions de F CFA. 

Pour faire face à la dégradation du coût du risque, la stratégie de la Banque va s’articuler autour de la transformation bilancielle, de l’assainissement du portefeuille, de l’intensification du recouvrement et de la maitrise des charges.

 

 

Rapports des années précédentes

© 2020 GROUPE BANK OF AFRICA Tous droits réservés.

Site By